Hypnose Thérapeutique

Thierry ROUQUAYROL

Hypnothérapeute

1/ Historique - Définition

Hypnos, le dieu grec du sommeil était considéré comme le gardien qui reste éveillé quand le monde est endormi et qui panse les plaies du corps et de l'esprit.

C'est James Braid, un médecin anglais du 19ème siècle , qui le premier utilise le mot hypnotism qui devient hypnose en français. Il utilise ce mot dans le but de qualifier un état entre veille et sommeil. Car malgré les apparences le sujet en état d'hypnose ne dort pas. Sa réactivité diffère de celle du sujet endormi, tout comme sa physiologie ou l'activité de son cerveau. S'il ne dort pas, il ne rêvasse pas non plus, ni ne médite : on parle d'état modifié de conscience.

Durant le 20ème siècle, Milton H. Erickson, un neuropsychiatre américain, révolutionne l'hypnose pratiquée jusque là. Il introduit le concept de suggestion non directive et prone l'utilisation de métaphores pour résoudre les problèmes présentés par le patient. Elles permettent au sujet de changer de point de vue, premier pas vers une nouvelle façon de surmonter son trouble.

Le docteur Benhaiem synthétise cela par cette formule : le changement consiste à se remettre en mouvement.

Erickson montre aussi l'importance de l'autohypnose.

C'est ainsi que selon les auteurs on trouve les termes d'hypnose thérapeutique, nouvelle hypnose, hypnose Ericksonienne qui qualifie la même approche thérapeutique.

2/ Comment se déroule une séance

Dans le cadre d'une séance d'hypnose, le sujet est assis mains sur les genoux. Le thérapeute commence a fixer avec lui l'objectif de la séance. Il l'informe qu'à tout moment il pourra interrompre la séance, il suffit d'ouvrir les yeux. Ensuite il demande au patient de fermer les yeux et de prendre conscience des sons et de  la position de son corps dans le fauteuil. Cette fixation de l'attention marque le début de la phase d'induction ou d'activation du processus hypnotique. Le thérapeute demande alors au patient de laisser revenir un souvenir agréable, ainsi il se retrouve dans un état de profonde détente. Durant la phase thérapeutique, le thérapeute énonce des suggestions de changement et de guérison, utilise des métaphores qui évoquent le chemin qui va du problème vers la solution. Ce faisant, le patient amorce un changement. 

Puis c'est la sortie de la transe, le thérapeute accompagne le sujet afin que celui-ci revienne progressivement et confortablement à son état de veille. 

3/ A qui s'adresse l'hypnose

L'hypnose se révèle efficace contre divers type de douleurs (migraine, douleurs chroniques...), contre le stress, l'anxiété, les phobies, les addictions (tabac,sucre...). Elle agit favorablement dans les troubles du sommeil, dans les troubles du comportement alimentaire. Elle permer de soulager certaines maladies de peau (eczéma, psoriasis...). Elle est utile dans l'accompagnement des femmes enceintes (peur de l'accouchement...), des femmes ayant subi des fausses couches, dans l'accompagnement des personnes en deuil, dans les cas de traumatismes physiques ou psychologiques (accidents de voiture, agression...). Elle s'avère très utile dans l'anticipation d'évènements stressants (examens, opérations, voyages...).

Thierry Rouquayrol, masseur kinésithérapeute D.E, ostéopathe D.O, formé à l'hypnose à l'institut Milton H. Erickson Biarritz Pays Basque

Membre de l'IMHETO (Institut Milton H. Erickson Toulouse Occitanie)

Adresse du cabinet

43 avenue Monoury - 31 250 REVEL

06 81 90 09 20

Uniquement sur RDV

 

Ajouter un commentaire
 
×